Adapté aux besoins de la population

 

Ecologique et connecté

Contraintes par leur enclavement dans le centre-ville de Saint-Paul, les activités du CHGM vont retrouver en 2019 un nouveau souffle. Sur un site de 8 hectares, le Nouvel Hôpital s’étend ainsi sur plus de 28 000 m2 répartis en trois grands blocs principaux. De quoi offrir de meilleures conditions d’accueil aux usagers ainsi qu’à leurs familles et accompagnants.

L’organisation de l’espace a ainsi été pensée au bénéfice des patients. 85 à 90% des lits seront en effet disposés dans des chambres individuelles. En néonatologie et en pédiatrie, les chambres seront par exemple suffisamment grandes pour permettre aux mères ou aux pères de rester avec leur enfant.

Dans l’ensemble des bâtiments, les différents modes de prises en charge seront distincts les uns des autres. A titre d’illustration, l’hospitalisation complète se fera aux 1er, 2ème et 3ème étages alors que les consultations externes seront regroupées au rez-de-chaussée. Autre exemple : le service des urgences sera lui aussi dissocié, secteur adultes d’un côté, secteur pédiatrique de l’autre.

Cette organisation de l’espace constituera également un véritable progrès à destination de l’ensemble des personnels de l’établissement qui vont voir leurs conditions de travail s’améliorer de façon significative.

Ce nouvel hôpital doit rester un acteur de soins de premier plan sur le bassin Ouest de la Réunion. Il doit à la fois faire face à des prévisions de croissance démographiques considérables et répondre aux attentes des patients en termes de confort et de services.

 

 

Le nouvel hôpital de l’Ouest sera l’un des rares établissements de France à détenir le label HQE au niveau excellence. Le fruit d’une réflexion engagée dès les prémices de la conception pour favoriser la végétalisation des espaces communs, la ventilation naturelle des bâtiments ou encore une meilleure gestion des eaux.

L’établissement portera également une attention particulière aux technologies numériques. En plus du téléphone et des chaînes de télévision classiques, les patients auront accès à une connexion internet Wi gratuite. Divers services numériques innovants viendront ultérieurement compléter l’offre, actuellement en cours de développement.

Le projet en quelques chiffres

  • 127 millions d’euros de budget pour la conception et la réalisation de l’ouvrage
  • 28 900 m2 de surface sur 5 niveaux, 45 000 m2 avec plafonds et terrasses
  • 310 lits et places répartis en 251 chambres (85 à 90% individuelles)
  • 35 salles de consultations externes au rez-de-chaussée
  • 6 salles au bloc opératoire, 2 IRM, 2 scanners
  • 564 places de stationnement
  • 360 arbres, plus de 3700 plantes ou arbustes sur une parcelle végétalisée à 51%

 

 

Une nouvelle offre de soins

Diversification des modes de prise en charge 

 

Diversification des disciplines de médecine

Sur son nouveau site, le CHGM va très nettement accroître ses capacités d’accueil. L’établissement comptera ainsi à l’ouverture 275 lits d’hospitalisation complète et 35 places en hôpital de jour et activités ambulatoires. Cette évolution capacitaire se concentre particulièrement sur la mise en place de nouveaux modes de prise en charge. Les places consacrées aux activités ambulatoires sont ainsi doublées et une nouvelle unité va être dédiée à l’hospitalisation programmée de semaine (15 lits). Une unité dite «Post Urgences 72h» sera également créée pour fluidifier les hospitalisations issues des urgences. Un projet conforme aux stratégies nationales en faveur des activités ambulatoires et des alternatives à l’hospitalisation conventionnelle. 

Extension du service des soins critiques

Le Nouvel Hôpital a également l’ambition de se doter de 8 lits supplémentaires en soins critiques (14 au total) et sollicitera sa reconnaissance comme service de réanimation. Cette démarche vise à répondre aux besoins du bassin de population Ouest qui compte aujourd’hui plus de 250 000 habitants.

 

En hospitalisation complète, le Nouvel Hôpital comptera 40 lits supplémentaires répartis entre les différentes unités de médecine. Mais il a aussi l’ambition d’accueillir de nouvelles disciplines pour répondre là encore aux besoins des habitants. Notamment un nouveau service de médecine à orientation neurologie-neurovasculaire de 15 lits.

Les services d’hospitalisation en médecine prévus ou souhaités à l’ouverture : 10 unités de 15 lits

• Court séjour gériatrique • Médecine à orientation cardiologie • Médecine à orientation diabétologie-endocrinologie • Médecine à orientation gastro-entérologie • Médecine à orientation neurologie-neurovasculaire • Médecine à orientation pneumologie • Médecine polyvalente 1 • Médecine interne et polyvalente 2 • Unité polyvalente d’hospitalisation de semaine • Unité Post-Urgences 72h

 

Un hôpital ouvert aux coopérations

Un plateau technique de haut niveau et partagé

Dans une optique de coopération, d’élargissement de l’offre et d’optimisation du plateau technique, le bloc opératoire, le plateau des consultations externes et le plateaux des activités ambulatoires accueilleront des professionnels extérieurs au CHGM.

Dans le détail :

  • Bloc opératoire : 6 salles (dont 1 d’endoscopie et 1 vasculaire)
  • Bloc obstétrical : 4 salles d’accouchement, 2 salles de pré-travail, 1 salle de césarienne d’urgence • Imagerie : 2 scanners et 2 IRM
  • Un laboratoire de 900 m2 équipé d’un réseau pneumatique doté d’une chaîne pré-analytique
  • Un plateau unique de 35 salles pour les consultations externes
  • Un plateau unique de 26 places pour les activités ambulatoires et l’hôpital de jour

Des offres de soins complémentaires

En plus d’accueillir des professionnels privés et libéraux sur son plateau technique, le Nouvel Hôpital a prévu, dans son emprise foncière, l’installation de structures complémentaires, privées ou publiques, à même d’enrichir encore l’offre de soins sur site. Ainsi le Nouvel Hôpital soutient l’implantation d’un centre de dialyse. Il encourage également l’installation d’un pôle de cancérologie et il appuie la création d’une structure dédiée aux soins de suite et à la rééducation.

Ces coopérations s’inscrivent dans une approche territoriale du parcours de soins qui consiste à décloisonner et à coordonner les soins de ville, les soins à domicile, les soins en établissement, de court séjour ou de soins de suite et les prises en charge médico-sociales.

Des rapprochements opérationnels avec l’EPSMR

Le rapprochement géographique des deux établissements publics de l’Ouest induit des convergences dans certaines fonctions. Ainsi, le bâtiment principal du Nouvel Hôpital abritera la nouvelle pharmacie commune aux deux hôpitaux. De la même manière, les services techniques et logistiques des deux entités vont être rassemblés avant la mise en service du Nouvel Hôpital dans un nouveau bâtiment construit au bout de la passerelle, à la jonction des deux sites.

Les coûts et les délais respectés

Toujours dans l’enveloppe budgétaire initiale : à ce jour, le budget global de l’opération est maîtrisé. Le coût du Nouvel Hôpital reste de : 127 millions d’euros, toutes dépenses confondues.

Toujours dans le calendrier prévisionnel : à ce jour, aucun retard significatif n’a été enregistré dans la construction, la préparation des nouvelles organisations ou la préparation du transfert.

Le calendrier reste le suivant : ​

  • Septembre 2015 - septembre 2018 : Construction
    • Septembre 2018 - février 2019 : Réception & levée des réserves / Armement des équipements / Préparation du transfert
      • Mars 2019 : Ouverture

Documents