Informations Générales

Situé sur la commune de Saint-Paul, le Centre Hospitalier Gabriel Martin rayonne sur la région Ouest de l’Île de la Réunion. De Saint-Leu à la Possession, il couvre ainsi un quart de la population totale de l’île, soit plus de 215 000 habitants.

Le CHGM est un établissement public de santé. A ce titre et conformément à la loi Hôpital, Patients, Santé, Territoire (HPST) de 2009, il est géré par un Conseil de Surveillance et un Directeur. Ce dernier est assisté d’un Directoire.

Plusieurs instances décisionnelles participent à l’élaboration de la stratégie.

Pôles d'activité

Chef de pôle : Laurent BIEN Tél : 02 62 45 31 00 - Mail : direction@ch-gmartin.fr

Directions et services rattachés :

  • Secrétariat général et communication
  • Finances et contrôle de gestion
  • Affaires médicales et évolution de l'offre de soins
  • Coopérations et politique partenariale
  • Stratégie, projets et contractualisation
  • Politique sociale et ressources humaines
  • Coordination générale des soins
  • Qualité et gestion des risques, relations avec les usagers
  • Organisations, Coordination Projet Nouvel Hôpital
  • Investissements, travaux, chantier Nouvel Hôpital
  • Services techniques, logistiques et généraux
  • Système d'information
  • Equipement du Nouvel Hôpital, achats et marchés ​

Chef de pôle : Dr Luc CHEVALLIER

Cadre de pôle : Gwladys LARAVINE - Tel : 02 62 45 30 30 - Mail : laravine.g@ch-gmartin.fr

Services médicaux rattachés :

  • Gynécologie obstétrique
  • Bloc obstétrical
  • Consultations externes
  • Gynécologie
  • Orthogénie
  • Pédiatrie
  • Néonatologie
  • Grands enfants
  • Nourrissons
  • Unité kangourou
  • Maison des adolescents
  • CEPS

Chef de pôle : Dr Céline ROUSSIN

Cadre de pôle : Jacqueline TISSEYRE - Tél : 02 62 45 30 30 - tisseyre.j@ch-gmartin.fr

Services médicaux rattachés :

  • Addictologie
  • Médecine à orientation cardiologie
  • Médecine à orientation diabétologie - endocrinologie
  • Médecine à orientation gastro-entérologie
  • Médecine à orientation pneumologie
  • Court-séjour gériatrique
  • Equipe mobile de gériatrie
  • Hôpital de jour de médecine
  • Lutte contre la douleur et soins palliatifs
  • Ehpad

Chef de pôle : Dr Michel FABER

Cadre de pôle : Myriam DROMART - tél : 02 62 45 30 30 - dromart.m@ch-gmartin.fr

Services rattachés :

  • Département de l'information médicale
  • Laboratoire de biologie Imagerie médicale
  • Pharmacie-Stérilisation
  • Pool de liaison et morgue
  • Masseurs kinésithérapeutes et diététique
  • EOH
  • Omedit

Chef de pôle : Dr Francis VALLIER

Cadre de pôle : Henri NARAYANASSAMY - Tel : 02 62 45 30 30 - Mail : narayanassamy.h@ch-gmartin.fr

Services médicaux rattachés : 

  • Anesthésie
  • Bloc opératoire
  • Chirurgie digestive et endocrinienne
  • Chirurgie orthopédique
  • Chirurgie ambulatoire polyvalente
  • Urgences - SMUR - UHTCD - TIIH
  • Centre de Lutte Anti-Tuberculose et Lèpre
  • Consultations externes

Notre équipe de direction

Les directions fonctionnelles portent la totalité des responsabilités non médicales au sein de l’établissement.

Elles sont regroupées au sein du pôle management, piloté par le directeur général et travaillent en étroite collaboration avec le secrétariat général et les pôles cliniques.

Depuis le mois d’avril 2016, la plupart de ces directions fonctionnelles sont transversales, c’est à dire communes aux deux établissements publics de santé implantés dans l’ouest du département :

le Centre Hospitalier Gabriel Martin (CHGM) et l’Etablissement Public de Santé Mentale de la Réunion (EPSMR)

 

Informations générales :

Directeur : Laurent Bien

Adresse : 38 rue Labourdonnais, CS 110045, 97866 Saint-Paul Cedex

N° du secrétariat :  02 62 45 30 31

Informations générales :

Directeur : Olivier Manicon

Adresse : 11 rue de l’hôpital – 97460 Saint-Paul

N° du secrétariat :  02 62 96 67 50

Informations générales :

Directeur : Christian Abonnel

Adresse : 42 chemin du Grand Pourpier – 97460 Saint-Paul

N° du secrétariat :  02 62 45 35 02

Informations générales :

Directeur : Aurélie Boiron-Zéli

Adresse : 42 chemin Grand Pourpier, 97866 Saint-Paul Cedex

N° du secrétariat :  02 62 45 35 45

Informations générales :

Directrice : Lise Lecomte

Adresse : 38 rue Labourdonnais – CS 11045 – 97866 Saint-Paul

N° du secrétariat :  02 62 45 31 30

Informations générales :

Directrice : Hanifa Sidat

Adresse : 38 rue Labourdonnais – CS 11045 – 97866 Saint-Paul

N° du secrétariat :  02 62 45 87 63

Informations générales :

Directeur : Eric Chartier

Adresse : 38 rue Labourdonnais – CS 11045 – 97866 Saint-Paul

N° du secrétariat :  02 62 45 87 63

Informations générales :

Directeur : David Le Spegagne

Adresse : 38 rue Labourdonnais – CS 11045 – 97866 Saint-Paul

N° du secrétariat :  02 62 45 31 00

Informations générales :

Directeur : Dominique Schaff

Adresse : 38 rue Labourdonnais – CS 11045 – 97866 Saint-Paul

N° du secrétariat :  02 62 45 31 00

Informations générales :

Directeur : Véronique Mousillat

Adresse : 18 rue de la caverne, 97460 Saint-Paul

N° du secrétariat :  02 62 32 89 25

Informations générales :

Directeur : Olivier Manicon

Adresse : 38 rue Labourdonnais, CS 11045, 97866 Saint-Paul Cedex

N° du secrétariat : 02 62 45 30 30

Nos instances

Cette instance :

  • Conseille le directeur dans la gestion et la conduite de l'établissement
  • Adopte le projet médical
  • Prépare le projet d'établissement, notamment sur la base du projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques
  • Est obligatoirement consulté sur les principales décisions prises par le directeur après concertation avec le directoire

Concernant la stratégie de l'établissement, le Directoire établit :

  • la conclusion du contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens
  • la constitution et la participation à une coopération

Concernant les affaires financières et patrimoine, le Directoire statut sur :

  • l'Etat Prévisionnel de Recettes et de Dépenses
  • le plan global de financement pluriannuel
  • les propositions de tarifs pour les patients non couverts par un régime d'assurance maladie
  • le programme d'investissement
  • le compte financier
  • les cessions d'immeubles et leur affectation ainsi que les baux de longue durée et les contrats de partenariat
  • les délégations de service public
  • le plan de redressement présenté à l'ARS

Pour l'organisation interne de l'établissement :

  • l'organisation interne de l'établissement et les contrats de pôle d'activité
  • le règlement intérieur de l'établissement

Sur la prise en charge des patients :

  • la politique d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que des conditions d'accueil et de prise en charge des usagers
  • le plan blanc

La CME a pour mission principale d'élaborer avec le Directeur Général le volet médical du Projet d'Etablissement qui comprend:

  • Les objectifs médicaux
  • Les objectifs de l'établissement en matière d'amélioration de la qualité
  • Les objectifs de l'établissement en matière de recherche
  • L'organisation des moyens médicaux
  • Une annexe précisant l'articulation entre les pôles pour garantir la cohérence du parcours de soins
  • Un volet relatif aux soins palliatifs dans l'établissement

La Commission Médicale d'Etablissement contribue à l'élaboration de la politique de la qualité et de la sécurité des soins, notamment en ce qui concerne:

  • La gestion globale et coordonnée des risques visant à lutter contre les infections nosocomiales et à prévenir et traiter l'iatrogénie et les autres événements indésirables
  • Les dispositifs de vigilance destinés à garantir la sécurité sanitaire
  • La politique du médicament et des dispositifs médicaux stériles
  • La prise en charge de la douleur
  • Le plan de développement professionnel continu pour le personnel médical ...

Elle contribue à l'élaboration de projets relatifs aux conditions d'accueil et de prise en charge des usagers, notamment:

  • La réflexion sur l'éthique liée à l'accueil et à la prise en charge médicale
  • L'évaluation de la prise en charge des patients, et en particulier des urgences et des admissions non programmées
  • L'évaluation de la mise en œuvre de la politique de soins palliatifs
  • Le fonctionnement de la permanence des soins
  • L'organisation des parcours de soins

La CME du CHGM est actuellement présidée par le Dr Rachid Dekkak.

 

Plusieurs sous-commissions sont rattachées à la CME : 

- La Comission du Médicament et des Dispositifs Médicaux Stériles : elle participe, conformément à la réglementation, à la définition de la politique du médicament et des dispositifs médicaux stériles à l'intérieur de l'établissement. La COMEDIMS prend une part active à l’élaboration de la liste des médicaments et des dispositifs médicaux stériles dont l’utilisation est recommandée dans l’établissement. Elle s'associe à l’élaboration des recommandations en matière de prescription et de bon usage des médicaments et des dispositifs médicaux stériles et de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse. Elle définit en concertation avec les professionnels de santé, les priorités thérapeutiques pour élaborer une politique cohérente du médicament. Elle est partie prenante dans la mise en œuvre du contrat du bon usage du médicament.

- Le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales : Le CLIN est l'instance de l'établissement chargée de l'organisation de la lutte contre les infections nosocomiales. Il agit organiser en étroite collaboration avec le directeur d'établissement, le directeur du service des soins infirmiers et le président de la commission médicale d'établissement. Il définit la politique que les hygiénistes, l'équipe opérationnelle d'hygiène hospitalière et l'ensemble des personnels médicaux, paramédicaux et techniques des services mettront en application.

- Le Comité de Liaison d'Alimentation et de Nutrition : Le CLAN est chargé de promouvoir une politique de prévention, de dépistage et de traitement de la dénutrition des patients hospitalisés. Il est composé de médecins, de diététiciens et de soignants. Le CLAN du CHGM travaille en partenariat avec le CLAN du CHU de la Réunion. 

- Le Comité de Lutte contre la Douleur : Le CLUD a pour mission de coordonner les différentes actions prévues pour le soulagement de la douleur en prévoyant des protocoles analgésiques issus des recommandations de bonne pratique, en formant les équipes, en mettant en place des actions d’éducation thérapeutique en direction des patients.

Rôle de la C.S.I.R.M.T.
La commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques vise à associer les acteurs du soin à la conduite générale de la politique de l'établissement. 

Elle est consultée sur :

  • l'organisation générale des soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques et de l'accompagnement des malades dans le cadre du projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques,
  • la recherche dans le domaine des soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques et l'évaluation de ces soins,
  • l'élaboration d'une politique de formation,
  • l'évaluation des pratiques professionnelles,
  • la politique d'amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins,
  • le projet d'établissement et l'organisation interne de l'établissement

Le Comité Technique d'Etablissement (C.T.E) est l'une des instances consultatives représentant les personnels non médicaux. Ainsi, Il est obligatoirement consulté sur :

  • les projets de délibération soumis au Conseil de Surveillance ;
  • les conditions et l'organisation du travail dans l'établissement, notamment les programmes de modernisation des méthodes et techniques de travail et leurs incidences sur la situation du personnel ;
  • la politique générale de formation du personnel, et notamment le plan de formation ;
  • les critères de répartition de la prime de service, la prime forfaitaire technique et la prime de technicité.

Le C.T.E. est régulièrement tenu informé de la situation budgétaire et des effectifs prévisionnels et réels de l'établissement.

Mission d’étude et d’information, le comité a un rôle de recherche de solutions concernant :

  • l'organisation matérielle (charges de travail, rythme, pénibilité des charges, élimination de celles-ci ...)
  • l'environnement physique du travail (température, éclairage, aération, bruits... )
  • l'aménagement des postes de travail et de leurs annexes,
  • la durée, l'aménagement et les horaires de travail sur le seul plan technique.

Le comité est l'instance où s'étudie la politique de l'établissement en matière de prévention et d'amélioration des conditions de travail, il a un pouvoir de proposition et de promotion de la prévention des risques professionnels dans l'établissement.

Le législateur a, de ce fait, doté le C.H.S.C.T. de moyens d'information nécessaires en prévoyant sa consultation préalablement à toutes décisions d'aménagement important et susceptible de modifier les conditions de travail.

Mission de contrôle et de prévention : 

La loi du 23.12.1982 dispose expressément que le Comité a pour mission de veiller à l’observation des prescriptions législatives et réglementaires prises en matière d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Ce contrôle s’exerce par des inspections menées de façon régulière.
L’article R. 4614-5 prévoit que l’employeur est tenu de présenter au C.H.S.C.T. les documents établis par les organismes de contrôle obligatoires.
Le C.H.S.C.T. donne son avis sur les documents se rattachant à sa mission comme les clauses relatives à l’hygiène et à la sécurité dans les règlements intérieurs. 

Cette instance est une instance consultative et décisionnelle pour les orientations stratégiques de l'hôpital.

Ainsi le Conseil de surveillance délibère sur :

  • le projet d'établissement
  • les demandes d'autorisation ou de renouvellement pour les activités de soins ou les équipements et matériels lourds.
  • le rapport d'activité
  • les conventions entre le CHGM et l'un des membres de son directoire ou de son conseil de surveillance

Le Conseil de surveillance donne son avis sur le règlement intérieur de l'établissement, les cessions d'immeubles et leur affectation et approuve le compte financier et décide de l'affectation des résultats.

Par ailleurs, le Conseil de Surveillance, donne son avis sur la politique d'amélioration continue de la qualité, de la sécurité des soins et de la gestion des risques ainsi que sur les conditions d'accueil et de prise en charge des usagers.

Le Conseil de surveillance du CHGM est actuellement présidé par M. Joseph Sinimalé.

A décrire

 

Documents institutionnels

Les chiffres clés de 2016

 

• 100,6 millions d'euros de budget MCO

• 242 lits et places

• 20 681 séjours

• 4 jours de durée moyenne de séjour

• 82 112 journées d'hospitalisation

• 4 827 interventions au bloc opératoire

• 1 625 naissances

• 46 853 passages aux urgences

• 59 030 consultations externes


 

Budget Principal
Journées d'hospitalisation
Accouchements
Actes médicaux

Le Centre Hospitalier Gabriel MARTIN publie son rapport d'activité, chaque année, dans le courant du premier semestre.

Pour consulter l'édition 2016, cliquez-ici

En cours.

Le Groupement Hospitalier de Territoire (G.H.T.) Océan Indien

Création du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Océan Indien le 1er juillet 2016

François MAURY, Directeur Général de l’ARS Océan Indien, a approuvé le 1er juillet 2016, la convention constitutive du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Océan Indien, officialisant ainsi la création de ce groupement. La mise en place des groupements hospitaliers de territoire est l’une des mesures les plus structurantes et les plus ambitieuses de la loi de modernisation de notre système de santé. Le GHT Océan Indien comprend tous les établissements publics de santé de La Réunion et de Mayotte. Il permettra un égal accès aux soins pour les habitants des deux îles grâce à un projet médical partagé.

Rappel sur le dispositif GHT

La loi de modernisation de notre système de santé prévoit un nouveau mode de coopération entre les établissements publics de santé à l’échelle d’un territoire, les «Groupements hospitaliers de territoires » (GHT).

Objectif : garantir à tous les patients un meilleur accès aux soins en renforçant la coopération entre hôpitaux publics autour d’un projet médical. Cette nouveauté permettra, en inscrivant les hôpitaux publics dans une vision partagée de l’offre de soins, de mieux organiser les prises en charge, territoire par territoire, et de présenter un projet médical répondant aux besoins de la population.

Le GHT Océan Indien : Etablissements membres

Le GHT Océan Indien est composé des établissements suivants :

  • Etablissement Publique de Santé Mentale Réunion (EPSMR)
  • Centre Hospitalier Universitaire de La Réunion (CHU)
  • Groupe Hospitalier Est Réunion (GHER)
  • Centre Hospitalier Gabriel Martin (CHGM)
  • Centre Hospitalier de Mayotte (CHM)

Création du GHT Océan Indien le 1er juillet 2016

Le GHT constitue un dispositif conventionnel, basé sur la conclusion et la signature d’une convention constitutive par les établissements dits « parties » au groupement. Les établissements de La Réunion et de Mayotte ont signé le 1er juillet 2016 la convention-cadre constituant le GHT Océan Indien. François MAURY, Directeur Général de l’ARS Océan Indien, a approuvé la composition du GHT ce même jour, officialisant ainsi sa création.